Audi retrouve le podium aux 24H de Spa avec Vervisch !

Audi Magazine

Audi est la marque qui a connu le plus de succès au cours de la dernière décennie des Total 24 Heures de Spa avec quatre victoires et une présence ininterrompue sur le podium entre 2011 et 2018. Ce week-end, la marque aux anneaux n’est vraiment pas passée loin d’accrocher un cinquième triomphe depuis que la classe GT3 est la catégorie reine du double tour d’horloge !

Audi sur le podium des 24H de Spa
Podium Audi 24h Spa

Durant toute la course, on a constamment retrouvé des Audi R8 LMS GT3 en lutte pour la victoire, deux d’entre elles caracolant même en tête à quatre heures de l’arrivée. Finalement, il a manqué moins de 5 secondes à la #66 de l’Audi Sport Team Attempto pilotée par le Belge Frédéric Vervisch, l’Italien Mattia Drudi et le Suisse Patric Niederhauser.

« Je suis forcément un peu déçu de passer si près de la victoire, mais en même temps je sais que nous avons donné le maximum », glissait le Courtraisien Frédéric Vervisch. « Ces 24 heures furent terriblement intenses et les conditions météo ont rendu l’épreuve plus difficile encore, comme le prouve le nombre d’accidents qui ont émaillé la course. Notre Audi fonctionnait à la perfection, nous avons fait du bon travail et il ne nous a vraiment pas manqué grand-chose. »

L’édition 2020 des Total 24 Heures de Spa, qui restera exceptionnelle tant par sa date automnale que par son organisation à huis-clos, a été une incroyable lutte sportive lors d’une course marquée par une météo changeante et de très nombreux rebondissements.

24h SPA

Avec la nouvelle Audi RS e-tron GT en tant que Leading Car, la marque aux anneaux menait le peloton de 56 GT3 dès le tour de formation. Pendant la course, les Audi R8 LMS GT3 ont souvent figuré tout au sommet de la hiérarchie. Encore en tête à 1h15 de l’arrivée, la #25 Audi Sport Team Saintéloc des ex-vainqueurs Markus Winkelhock et Christopher Haase, associés au jeune Français Dorian Boccolacci a glissé au 6e rang en toute fin de course.

Pour l’équipe belge Team WRT, qui alignait quatre R8 LMS GT3, la course s’est montrée cruelle avec deux retraits à la suite d’incidents de course, un abandon lié à un problème technique et une seule voiture classée au 14e rang, la #30 – engagée sous l’appellation Audi Sport Team WRT – de Dennis Marschall, Ferdinand Habsburg et Matthieu Vaxiviere

Audi on the 24h Spa

« Parfois, il faut savoir prendre les choses avec philosophie… et un verre de vin », souriait malgré tout Vincent Vosse, le Team Principal de WRT. « Rien n’a tourné dans le bon sens ce week-end. Tout a commencé par les changements que nous avons dû faire dans notre équipe et parmi nos équipages. Ensuite, la course n’a pas été tendre avec nous puisque nous avons perdu trois voitures. Sur la #32, Charles Weerts a été percuté par Catsburg, qui est venu s’excuser en plaidant coupable. Alors qu’elle se battait pour la victoire, la #31 s’est arrêtée à cause d’un problème technique et la #33 a eu un spectaculaire accident dimanche matin, heureusement sans mal pour Benjamin Goethe. La #30 a bel et bien rejoint l’arrivée, mais elle n’avait pas le rythme approprié pour une raison que nous devons analyser. Pourtant, tout le monde dans l’équipe a donné le maximum et je veux remercier chacun pour cela. La saison n’est pas terminée. Nous restons motivés et nous pouvons dire : rendez-vous l’année prochaine pour les Total 24 Heures de Spa 2021 ! »

Audi on the 24h Spa

Au volant de l’Audi R8 LMS #32 du Belgian Audi Club Team WRT au moment de son incident peu après la tombée du jour, Charles Weerts était à pointer parmi les premiers abandons majeurs. « Ce fut un de ces mauvais week-ends, quand rien ne semble aller droit », explique l’équipier de Frank Stippler et Edoardo Mortara. « Pour moi, le moment fort a été la qualification et ma première participation à la Super Pole. Félicitations au trio de l’Audi #66 pour leur podium et j’ai hâte de prendre ma revanche l’an prochain. »

Constamment parmi les voitures de tête, la #32 de Dries Vanthoor, Christopher Mies et Kelvin van der Linde s’arrêtait au sommet du Raidillon samedi peu avant minuit. « J’ai, bien évidemment, des sentiments mitigés », avouait le Belge. « D’un côté je suis content pour mon frère Laurens, qui s’est imposé, et de l’autre je suis tellement déçu. Nous étions très performants et je pense que nous avions vraiment une bonne chance de nous battre pour la victoire, ou au moins le podium, surtout avec la pluie à la fin. Mais c’est toujours facile de parler après coup. »

La saison du GT World Challenge Europe se terminera mi-novembre par une épreuve de 6 heures sur le Circuit Paul Ricard, du 13 au 15 novembre. Après avoir remporté les titres Équipes et Pilotes de la Sprint Cup, le Belgian Audi Club Team WRT voudra terminer cette saison 2020 en beauté.

Ces articles vous intéresseront peut-être également