DTM : la totale pour Audi, troisième titre pour Rast

Audi Magazine

Quelle finale ! Alors que le championnat s’apprête à prendre un nouveau virage en 2021, avec l’introduction de la réglementation technique GT3 en lieu et place de la Class One, la célèbre compétition allemande pour voitures de tourisme a offert à ses nombreux fans un ultime feu d’artifice.

DTM : la totale pour Audi, troisième titre pour Rast
Rast Podium

Une fois encore, il n’y en a eu que pour Audi sur le Hockenheimring, la marque aux anneaux dominant allègrement les deux courses au menu. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y avait pas de suspense, bien au contraire ! Trois pilotes sont arrivés sur cette Finale avec des chances de coiffer la couronne. Si le Néerlandais Robin Frijns perdait ses ambitions dès le samedi en terminant seulement au 7e rang, Nico Müller était bien décidé à jouer sa carte jusqu’au bout. Après un duel très musclé, le Suisse s’imposait lors de cette première confrontation du week-end pour revenir à 13 points de l’Allemand avant la toute dernière course de la saison.

Mais il était écrit que rien ne pourrait arrêter le nouveau petit prince du DTM ! Champion en 2017 dès sa première saison dans la discipline, vice-champion en 2018 puis à nouveau titré en 2019, René Rast semblait mal embarqué au début de cette année 2020. Puis la machine s’est mise en route et les victoires se sont enchaînées. Ce dimanche, Rast aurait pu gérer. Au lieu de cela, il a assommé la concurrence avec une pole position, un meilleur tour en course et une victoire très autoritaire. Trois titres en quatre ans, ce n’est évidemment pas un hasard !

Rast en race

À 34 ans, l’Allemand n’en finit pas de gonfler son palmarès qui comprend déjà deux victoires aux 24H de Spa (dont celle de 2014 obtenue avec l’équipe belge WRT), une aux 24H du Nürburgring, une victoire dans la classe GTD aux 24H de Daytona et un podium en LMP2 aux 24H du Mans. Depuis son arrivée en DTM en 2017, il a toujours été le meilleur représentant d’Audi et sa promotion dans le prochain Championnat du Monde de Formula E est amplement méritée, comme il l’a démontré en remplaçant au pied levé Daniel Abt pour la super finale de Berlin.

De manière générale, cette ultime saison de la réglementation Class One a été marquée par le sceau d’Audi et de ses RS 5 DTM, comme le prouve le Top 6 monopolisé par les six pilotes officiels Audi Sport ce dimanche. Dans le championnat des Pilotes, les quatre anneaux ont décroché les… quatre premières places. Derrière René Rast, on retrouve trois autres représentants de la marque : Nico Müller, Robin Frijns et Mike Rockenfeller. Chez les Constructeurs aussi Audi a écrasé la concurrence (avec 1253 points alors que BMW doit se contenter de 500 unités). Et comme si cela ne suffisait pas, la marque s’offre le triplé chez les Équipes, la palme revenant à l’Audi Sport Team ABT Sportsline devant l’Audi Sport Team Rosberg et l’Audi Sport Team Phoenix.

Rast Champion

Cette saison 2020 était aussi la deuxième de la structure belge WRT dans le championnat. Avec des Audi RS 5 DTM privées et des pilotes non-officiels, l’équipe dirigée par Vincent Vosse a souvent prouvé qu’elle avait tous les atouts pour convaincre. C’est d’ailleurs la formation basée à Baudour qui a été la plus rapide des équipe Audi pour les Pit Stops sur l’ensemble de la saison ! Le mieux classé de ses pilotes est l’Autrichien Ferdinand Habsburg, 10e du championnat avec une pole position et un podium à Zolder. Harrison Newey se classe 14e et Fabio Scherer 16e.

Un chapitre s’est fermé avec la fin de la catégorie Class One et de ses moteurs 4 cylindres turbocompressés de plus de 600 chevaux. Le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’Audi y aura plus que jamais laissé sa marque. Mais, à l’image d’un pilote de course, il faut toujours regarder loin vers l’avant. Cap désormais vers 2021 et la réglementation technique GT3 pour le DTM !

Ces articles vous intéresseront peut-être également